jeudi 9 octobre 2008

R : Rues (les) et les places du Cap de Gascogne - Evolution des noms

SAINT SEVER



 VILLE HAUTE   -   ZONE URBANISEE EN 1960



EVOLUTION DES NOMS DES PLACES ET DES RUES ENTRE 1800 ET 2013


°°°°°°°°°°°°°°°°°

Avertissement : 
Cette étude a été mise en ligne le 27 février 2013 (ne pas reproduire sans autorisation) 

Les places et les rues sont classées par ordre alphabétique des noms existants début 2013
Le tableau ci-dessous comprend :
1° de haut en bas, les places et les rues par ordre alphabétique
2° de gauche à droite, noms en 2013, 1844 et vers 1800


LES PLACES

2013
1844
VERS 1800
Cap du Pouy
Route royale Mont de Marsan St Sever
Route Mont de Marsan
St Sever
Léon Dufour
Lamarque
?
Morlanne
Morlanne
Morlanne
Parking hôpital
Urbanisée
Urbanisée
Poste sans nom
Cour privée
Jardin de l’ancienne abbaye
République
Jardin du lycée
Jardin de l’Ecole Centrale
Tour du Sol
Tour du Sol
Tour du Sol
Tribunal
Tribunal
Cour de la gendarmerie prison tribunal
Verdun
Platanes
Platanes



LES RUES LES CHEMINS ET LES IMPASSES

2013

1844

VERS 1800

Agnoutine nord

Zone urbanisée

Zone urbanisée

Agnoutine sud

Laborde

Laborde ?

Arceaux

Du Prat (pré)

 Du Prat

Armand Marrast

Du collège

Belloc (beau ? lieu)

Barat

Tambourrére

(tambour ?)

Tambourrère

Béarn

Route royale 133

Route Mont de Marsan à Orthez

Belloc

Route royale 133

Route Mont de Marsan à Orthez

Castallet

Route royale 133

Route Mont de Marsan à Orthez

Cize

Lassise

De La sise

Sise : rangées de gerbes de blé ?

Côte de Brille

Côte de Brille

Côte de Brille et aussi

Côte des Bouhebens

De Gaulle

Route royale 133

Route Mont de Marsan à Orthez

Durrieu

Lafayette

Neuve

Ernest Leroy

Chemin de Lagale ?

Chemin de Lagale ?

Guillerie

Laguillerie

De la Guillerie

Halles sans nom

De la caserne

N’existait pas

Hôtel de ville

De la commune

En cours de création sur les jardins de l’abbaye

Lafayette

Du Cap du Pouy

Mauléon (mauvais ??)

Lafayette impasse fermé par un portail

Sans nom

Sans nom

Lamarque

Du Prat

Du Prat

Larréde

De la Croix de la Mission

?

Louis Fournier est

Emplacement de la sous préfecture

Urbanisé

Louis Sentex

Route royale 133

Route Mont de Marsan à Orthez

Navarre

Passage Saillard

Jardin ou petit champ

Pontix

Du Pontix

Du Pontix

(petits ponts)

Porte de Jouliou

Impasse sans nom

Impasse sans nom

Porte de Mauléon

Cat de Sac---es 

(illisible)

Impasse sans nom

Saint Jean nord

Tauzin ?

Des Pavies

(pêches ?)

Saint Jean sud

Tauzin

Des Pavies

Saint Vincent de Paul

Espagne et plus loin Allée des Soupirs

Espagne et plus loin Allée des Soupirs

Sénéchal

Zone urbanisée

Zone urbanisée

Sans nom entre Lamarque et Ursulines

Sans nom

Sans nom

Sans nom allant de la rue Louis Sentex à l’Allée du Carmel

Chemin de la Mirande

Chemin de la Mirande

Tilleuls

Zone urbanisée

Zone urbanisée

Tournante

Sans nom

Sans nom

Touron

Du Touron

Des Monges

Tribunal

Du Ganga (creux ?)

Du Ganga

Tuilerie

Ursulines

Chemin de Lacombe

Ursulines

Chemin de Lacombe

?


L'étude des 3 lieux décrits ci-dessous sera intégrée dans l'article : Saint Sever autour de 1910 - Places et Rues


LAFAYETTE : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_du_Motier_de_La_Fayette
Urbanisation : partie haute 12ème siècle, partie basse 14ème et fin 18ème
Ancien nom : Mauléon , mau mauvais en gascon
Plan  établi en 1778 pour créer la place du Cap du Pouy, la montée à Morlanne et rectifier le bas de la rue Lafayette.
Sur le plan ci dessus on remarque les deux lignes de remparts :
- en pointillé rouge rempart hypothétique du XIIème siècle avec une porte existant au XVIIIème siècle marquée sur le plan par la lettre S (actuellement garage du magasin d'optique)
- en trait  rouge rempart du XVème siècle avec la porte de ville donnant sur le ravin existant sur l'actuelle place du Cap du Pouy marquée sur le plan par la lettre K (actuellement la pâtisserie).
Alignée et modifiée fin 18ème
En 1844 s'appelle rue du Cap du Pouy
Rebaptisée au milieu du 19ème siècle
Principale rue commerçante
Orientation : nord sud
Dénivelé 10 mètres environ
Principal axe reliant l'oppidum barré de Morlanne à l'abbaye bénédictine et à la place principale

TOUR DU SOL : Place du Tour du Sol ou Tour dou Sou en gascon
Tour du Soleil : le matin, le soleil se lève derrière l'abbatiale et il en fait le tour dans la journée pour se coucher derrière les hôtels particuliers situés à l'ouest de la place.
Urbanisation : 11ème siècle dès la construction de l'abbaye
A toujours connu le même nom
Si les bâtiments conventuels de l'abbaye situés à l'est de la place datent du 17ème siècle, les autres immeubles qui entourent la place ont été construits au 18ème siècle. Seule la maison à arcades située entre la rue du Touron et la rue Lafayette semble antérieure. On peut penser que les travaux du 18ème proviennent de la prospérité de la noblesse et de la bourgeoisie locale.
Cette place qui est le coeur historique, commercial et de la vie de la cité possède une forme qui rappelle un trapèze rectangle.
Depuis la moitié du 19ème siècle et jusqu'en 1926, l'hôtel de Toulouzette accueillait la sous-préfecture.

 ARCEAUX rue des :
Dénomination issue des mots français arceau et gascon arcéu signifiant courbure d'une voûte. Il s'agit donc d'un synonyme d'arcade. La rue des Arceaux comprend 18 arcades dont 4 en bout de galerie pour actuellement 9 propriétaires différents.
Il est difficile de dater l'urbanisation de cette zone allant de la place du Tour du Sol à l'actuelle place de Verdun. En effet, la présence au moyen âge d'un cimetière dans cette zone ne permet pas de dater exactement l'urbanisation. Ce qui est sûr la majorité des immeubles au nord de la rue ont été construits avec des dimensions imposées lors de l'autorisation de bâtir avec une façade d'une largeur approchant les 5 mètres actuels.
Tous ces immeubles ont été dédiés au commerce : magasin en façade, cage d'escalier, arrière boutique puis la salle unique du rez de chaussée servant de lieu de vie avec une cuisine voisine souvent après la cour et enfin une grange écurie abritant le bois de chauffage, la charrette et le cheval. La grange a un accès directe sur une rue arrière ou bien sur la ruelle perpendiculaire située entre le N° 13 et 15. Cette venelle devait aux Temps Modernes couper la partie basse de la rue du Tribunal et rejoindre la rue publique fermée par un portail  au bas de la rue Lafayette.
Les maisons construites contre l'abbatiale qui attirent tellement les regards des touristes datent sûrement de la guerre de Cent Ans, époque durant laquelle il fallait loger le maximum de population à l'intérieur des remparts. Les échoppes et l'immeuble démolis au XXème siècle situés entre le clocher et la rue Saint Jean auraient été édifiés après le départ des bénédictins.
En 1870, afin d'élargir les actuelles rues des Arceaux et du Tribunal partie haute, les arcades des immeubles portant les numéros 11, 13,15 et17. La petite place permet une sortie plus facile de l'abbatiale et a fluidifié la circulation avant l'arrivée de l'automobile.

1 commentaire:

Anne a dit…

avec tous mes remerciements pour la rapidité et l’intérêt de votre réponse car jusqu'à présent, je n'avais jamais lu cette explication.